Foot 5 - Grégory Bernard (SCMB F5) : "Quand j'ai proposé ça, on me regardait bizarrement !"


le Jeudi 26 Mars 2015


Et si le SCMB F5 préparait son grand retour ? L'équipe de Foot 5 du Sporting Club Montredon Bonneveine avait disparu des radars depuis la dernière rentrée. Une victoire en Kia Cup à l'aube de l'été 2014, puis plus rien. Mais, Grégory Bernard, en charge de la section foot diversifié du club, n'a pas dit son dernier mot.


Le SCMB F5, futur vainqueur de la Kia Cup en 2014, sur la plage du Prado, à Marseille / Crédit Photo : Caroline Putot
Le SCMB F5, futur vainqueur de la Kia Cup en 2014, sur la plage du Prado, à Marseille / Crédit Photo : Caroline Putot
Elle venait pourtant de remporter la Kia Cup 2014. Elle possédait deux équipes, dont une qui composait également la section futsal, et s'imposait à Marseille comme une redoutable équipe de Foot 5. Mais déjà, Grégory Bernard et ses fidèles compagnons avaient envisagé de tout arrêter : "On s'était dit qu'on allait laisser passer l'été 2014 puis faire le point à la rentrée".  

L'équipe de Foot 5 du Sporting Club Montredon Bonneveine et son capitaine s'accrochent puis lâchent, logiquement. "La section futsal a déclaré forfait et les tournois se faisaient également de plus en plus rares le week-end. Difficile alors de rassembler tout le monde en semaine". Grégory Bernard ne peut plus tout gérer* et surtout, ne se satisfait plus des conditions et de l'évolution du Foot 5.
 
"Au départ on est vraiment une douzaine d'amis très proches. Quand tu commences à faire le fond du répertoire pour compléter un groupe et jouer avec des personnes que tu ne connais pas trop... Ce n'était plus l'idée de base". Plaisir et loisir sans l'esprit de compétition exacerbé que l'on peut retrouver en club : "C'est devenu un véritable sport avec des équipes en recherche de sponsors, qui effectuent de vraies préparation physiques... On venait vraiment pour décompresser à l'inverse du foot à 11".

*entraîneur des gardiens au Sporting Club Montredon Bonneveine, entraîneur de la sélection de l'équipe futsal du district de Provence et membre de la commission de beach soccer à la Ligue Méditerranée.

Le BSM F5 et le trophée du Kia Brazil Tour 2014
Le BSM F5 et le trophée du Kia Brazil Tour 2014

Futsal, Beach Soccer, Foot 5...

À 32 ans, il garde toujours les buts du SCMB à 11. Puis le haut-niveau, il connaît. Ce qui lui permet de dresser un constat limpide : "Alors attention, le Foot 5 fait vivre de belles choses, des superbes aventures comme cette World Cup à Dubaï par exemple mais ces récompenses, qu'on ne peut pas forcément avoir ou atteindre en foot amateur, viennent un peu dénaturer l'esprit et renforcer l'idée de compétition".

Grégory Bernard n'est pas pour autant dégoûté ou réticent à l'idée de faire renaître l'entité SCMB F5. Bien au contraire : "On a la chance de dépendre d'un club historique de Marseille qui va fêter ses 70 ans qui nous aide. Notamment avec la section Beach Soccer. Il y a tellement de choses à faire à côté du foot qu'il ne faut pas se fermer"

Une donnée bien comprise par le club, qui a décidé de lui laisser en charge la section foot diversifié : "C'est vrai qu'à l'époque quand j’avais proposé ça, on me regardait bizarrement (rires). Chacun s'est rendu compte que ça pouvait rapporter, et pas qu’en terme d’argent". Avant de rebâtir une équipe futsal ou encore de Foot 5, les échéances Beach Soccer approchent aussi vite que l'été.

"Ce serait sympa d'être le premier club à Marseille et en France avec toutes les équipes de foot diversifié. Ici les récompenses peuvent être, en Beach Soccer par exemple, des sélections en équipe nationale avec des joueurs formés au club, ce qui est difficile d'atteindre en jouant en PHA (rires)".




Recevez la Newsletter Sport & Business Number5.fr
















google-site-verification: google9ae31d9d6090be38.html