Euro Beach Soccer League 2012 : La Russie confirme. La France au bord de la relègation.


Par redaction@number5.fr le Mercredi 8 Août 2012


Du 3 au 5 Août l'Allemagne a fait les choses en grand et mis à disposition l'O2 World pour accueillir la deuxième étape de l'EBSL 2012 . La Russie déjà qualifiée pour la Super Finale affrontait l'Italie, la Roumanie et la France en manque de réussite en ce début de saison. En division B : l'Azerbaïdjan, la Turquie et la Grèce défiaient l'hôte allemand. Number5 revient pour vous sur la performance des français.


La Russie réalise le sans faute dans cette édition 2012 de l'EBSL - Crédit Photo : beachsoccer.com
La Russie réalise le sans faute dans cette édition 2012 de l'EBSL - Crédit Photo : beachsoccer.com
L'équipe de France tournait la page de la désillusion du tournoi qualificatif à la coupe du monde 2013 et se reconcentrait sur le « championnat d'Europe » (EBSL) en ce début août. Car même si l'objectif avoué par le sélectionneur Stéphane François était de décrocher le billet pour Tahiti, il ne faut pas oublier que l'équipe de France vient juste de retrouver l'élite et a encore beaucoup à prouver. Et ça commence par l'EBSL.

Après la première journée disputée en Italie fin juin, l'ensemble des équipes de la division A se retrouvaient à Berlin pour la seconde étape. L'équipe de France, bonne dernière au classement avec un bilan de 3 défaites en autant de matches (Russie 6-9, Portugal 3-6, Espagne 5-5;0-1) est déjà au pied du mur et condamnée à l'exploit : Elle a trois matches pour prouver qu'elle est au niveau de ses adversaires et éviter une nouvelle finale de Promotion qui pourrait renvoyer les bleus en seconde division européenne du Beach, un peu plus d'un an après sa remontée.

Match 1 : Les bleus tiennent tête aux russes jusqu'à la dernière période.

Le premier match face à la Russie présentait un dénouement couru d'avance. Alors quand on nous prédit une défaite inévitable il n'y a pas de pression à avoir. C'est ce que les bleus ont fait... enfin essayé de faire.

Durant la première période les hommes de Stéphane François ont montré une belle résistance face au champion du monde s'offrant même le luxe de mener au score (Samoun) et d'accentuer la pression sur la cage adverse. Mais à une minute de la pause le redoutable Shishin parvient à déséquilibrer la défense tricolore et à égaliser pour son équipe.

Dans le deuxième tiers les deux équipes nous ont fait vivre une opposition de haut niveau et très équilibrée. Les bleus commencent alors à faire douter la Russie en intensifiant les offensives. L'exploit demeure alors permis.Malgré l'absence significative de Mika Pagis les bleus se défendent bien. Mais comme en première période Shishin bénéficie d'un relâchement du côté français pour permettre aux siens de prendre l'avantage dans ce match. A 2-1 dans le dernier tiers les russes imposent leur rythme et prennent désormais le match en main ne laissant aucune chance à la France. Makarov fait le break, et malgré la réponse de Basquaise, Shishin pour un triplé et Eremeev alourdissent la marque et sécurisent leur victoire pour un score final de 5 buts à 2.

Une entrée dans le tournoi bien mal engagée pour la France. Un adversaire hors de porté qui ne doit pas faire faillir la force des français. Les deux matchs sont aussi important étant donné que la Roumanie et l'Italie sont à porté de mains des bleus au classement final (Roumanie 4pts et Italie 3 pts).

Match 2 : Le temps additionnel assomment l'équipe de France

La Roumanie arrive à point pour redonner le sourire aux bleus. Victorieux de cet adversaire en Cup et lors des qualifications à la coupe du monde il y a un mois, la France avait l'occasion de faire la passe de trois et de reprendre espoir dans cette compétition. On y a cru jusqu'au bout,

Mais surprise lorsque le tableau d'affichage nous informe que la Roumanie mène la première période 4 buts à 1. Les bleus n'ont pu que subir le réalisme de leur adversaire, ne parvenant à inscrire qu'un seul but par l'intermédiaire d'un petit nouveau Favolini. Un but essentiel qui débloque le compteur et permet d'éviter de douter sur l'efficacité offensive de l'équipe.

La France ne souhaitait pas s'avouer vaincue aussi facilement et aussi tôt dans cette confrontation. Les bleus repartent à la conquête du but roumain afin de parvenir à inverser le cours d'un match qui semble les envoyer tout droit vers la torture de la finale de Promotion. Les deux périodes restantes vont donc être françaises, dont les efforts ont été bien récompensés. Edouard inscrit un premier but et le seul du deuxième tiers temps. La France recolle mais à toujours deux buts de retard. Dans la dernière période François et Samoun imitent leur coéquipier afin de remettre les deux équipes à égalité 4-4. Quel travail et quel retour des français dans ce match si important pour leur avenir. Mais malheureusement leur chance va couper court dans la prolongation lorsque Croi redonne l'avantage à la Roumanie et rejette quasi définitivement les chances des bleus au maintien dans la division A.

Les matchs s'enchaînent pour les bleus, les résultats ne sont toujours pas là et les chances d'éviter le tournoi de Promotion s'éloignent de plus en plus. Un dernier match face à l'Italie, qui a subit deux défaites à Berlin, résonne comme une finale: malheur au vaincu.

Match 3 : L'Italie condamne la France

Dans un ultime match entre deux équipes qui présentent le même bilan sur cette deuxième étape (0 point), l'enjeu était pour elles d'éviter la dernière place au classement final. L'Italie partait avec un avantage psychologique du fait de ses trois points obtenus à Terracina en juin dernier. Suite à un match spectaculaire c'est l'équipe nationale française qui est forcée de jouer la finale de l'EBSL Promotion à la fin de ce mois à la Haye au Pays-Bas.

Le match a été chargé en intensité avec beaucoup de rythme dans le jeu. Chaque ballon était joué comme si c'était le dernier. Samoun montre la voie pour les français mais très vite immité par Gori côté italien. Les bleus tentent beaucoup mais la malchance les suit ce dont ne manque pas de profiter l'Italie. La fin de la première période est l'avantage de la squadra azurra 3-1. mais pas question de se démobiliser dans une rencontre aussi importante. Après un début de deuxième très accroché, le moment est venu pour les coéquipiers de François de prendre les rênes du jeu. Et de quelle manière ! C'est un 4-0 permettant à la France de mener 6-4 en début de troisième tiers. A ce moment les bleus sont devant et commencent à laisser un peu plus d'espace à leurs adversaires en étant moins agressifs en défense. Le sanction ne se fait pas attendre. L'Italie renverse le cours du match pour gagner au final 8-6.

La France est alors condamnée à vivre une troisième finale de Promotion en trois ans .

Résultats complets de la 2e étape de l'EBSL 2012

Vendredi 03 Août
Roumanie - Italie 4(1)-4(0)
Grèce - Turquie 2-5
France - Russie 2-5
Azerbaïdjan - Allemagne 2-3

Samedi 04 Août
Roumanie - France 5-4 (aet)
Azerbaïdjan - Turquie 6-5
Russie - Italie 3-2
Allemagne - Grèce 2-1

Dimanche 05 Août
France - Italie 6-8
Azerbaïdjan - Grèce 6-3
Roumanie - Russie 2-7
Allemagne - Turquie 4-1


Classement

Division A

1er Russie 9 points (+ 11) ; 2nd Roumanie 4 pts (-3) ; 3e Italie 3 pts (+ 1) ; 4e France 0 pt (-6)

Division B

1er Allemagne 9 points (+ 5) ; 2nd Azerbaïdjan 6 pts (+ 3) ; 3e Grèce 3 pts (-1) ; 4e Turquie 0 pt (-7)


Récompenses individuelles :

MVP: Dmitry Shishin (Russie)
Meilleur buteur : Dimitri Shishin 7 buts
Meilleur gardien : Danila Ippolitov (RUS)

Classement généra de l'EBSL 2012 après 2 étapesl
1er RUSSIE 18 pts
2e ROUMANIE 7pts
3e SUISSE 6 pts
4e ITALIE 6pts
5e PORTUGAL 5 pts
6e POLOGNE 4pts
7e ESPAGNE 2pts
8e FRANCE 0 pt

Russie, Roumanie et Suisse sont d'ores et déjà qualifiés pour la Superfinale qui désignera le futur Champion d'Europe. La France jouera son maintien en division A lors de la finale de Promotion

Number5.fr s'associe à la douleur d'Anthony Mendy et de sa famille, suite au décès de son frère Julien survenu dans de tristes circonstances.




Recevez la Newsletter Sport & Business Number5.fr
















google-site-verification: google9ae31d9d6090be38.html