Beach Soccer - Mundial des Clubs : Showtime !


Par redaction@number5.fr le Vendredi 11 Mai 2012


Ce samedi 12 Mai à partir de 10h15 heure locale, les fans de Beach Soccer pourront voir évoluer sur le sable pauliste les plus grands cadors de la discipline. Une première journée qui devrait être riche en émotion avec quatre matchs alléchants au programme.


Beach Soccer - Mundial des Clubs : Showtime !
106 000 spectateurs dans une ambiance festive sur toute la durée de la compétition, un stade de 3 500 places construit pour l'occasion, des accords de diffusion passés par la BSW et les télévisions mondiales qui ont permis à des millions de personnes de suivre, en HD et en direct, la plupart des matches du tournoi et ce, dans 165 pays sur 5 continents ! Et un seul média web à faire vivre l'ensemble de la compétion en français : Number5.fr

Tel était le bilan chiffré de l'édition 2011 du Mondial des clubs de Beach Soccer, la première du genre dans l'histoire de la dscipline.

Rebelote cette année car le palpitant de la compétition commence à se faire sentir, les fans retiennent leur souffle : c’est le moment de profiter du spectacle. Après plusieurs semaines de réglages en vue d’établir un bon équilibre d’équipe et de peaufiner les automatismes, les 12 clubs sont désormais armés et fin prêt à démontrer leur supériorité. Ouverture du bal avec un programme tout à fait intéressant. La preuve...

Un Sporting Portugal - Corinthians en ouverture !

Le stade du Guarapiranga Arena de São Paulo au Brésil, écrin des deux éditions du Mundialito de Clubes
Le stade du Guarapiranga Arena de São Paulo au Brésil, écrin des deux éditions du Mundialito de Clubes
Les portugais du Sporting Portugal, finalistes de l’édition précèdente et l’équipe du Corinthians, récent champion du Brésil auront l’honneur d’ouvrir les hostilités. Hasard du tirage au sort ? Nous n’en douterons pas mais nous devons nous arrêter quelques instants sur ce match d’ouverture qui va être des plus passionnants.

Déjà dans le même groupe en 2011 (le Sporting était sorti victorieux 4 buts à 3), ces deux clubs se présentent comme des favoris légitime. Cela déborde de talents dans ces deux équipes et pour preuve. La triplette portugaise : Madjer (POR), Belchior (POR), Alan (POR), que l’on ne présente plus, ne cesse de remplir depuis plusieurs saisons la vitrine de trophées sous les couleurs de leur équipe nationale.

Face à eux, l’armada brésilienne Mão (BRA), Buru (BRA), André (BRA) qui, en plus de nous offrir du spectacle, démontre toute leur agilité sur le sable à chaque compétition avec la Seleçao . Un noyau dur de champion d’Europe opposé à des vices champions du monde. Une opposition entre anciens ballon d’or (Madjer et Buru). Du très lourd en guise d’apéritif pour ce Mundialito. Ceci devrait nous ouvrir l’appétit pour le reste de la compétition.

LE match de la 1ère journée : Flamengo - Barcelone

La suite c’est une affiche tout aussi séduisante qui nous est présentée : Flamengo - Barcelone. Rencontre sans enjeu l’année dernière (Flamengo avait dominé les espagnols 4 buts à 1 lors du dernier match de la phase de groupe), elle sera bien évidemment différente cette fois-ci en début de compétition, puisque prendre un bon départ est toujours favorable dans un tournoi où les adversaires ont un niveau très élevé.

De plus les cartes ont été redistribuées et les deux équipes ne présente pas les mêmes forces sur le sable.
Flamengo a fait une bonne affaire en faisant venir dans ses rangs le meilleur joueur de l’édition 2011, l’uruguayen Pampero, et le vétéran brésilien Benjamin (42 ans). Mais en contre parti ils ont laissés filer des armes offensives avec le buteur italien Palmacci (parti au Milan AC) et surtout André (au Corinthians), meilleur buteur l’année dernière. Des changements qui peuvent se valoir sur le papier mais le seront-ils sur le terrain ? Espérons le pour eux, mais de toute manière il faudra faire avec.

Du côté barcelonais la conservation des hommes forts avec Amarelle, Nico, Javi Torres ou encore Sinshin sera un atout majeur pour prendre rapidement les automatismes. Ce n’est pas pour autant que les espagnols n’ont pas apporté quelques modifications dans leur groupe. De la nouveauté, avec la venue dans le groupe d’Al Seny Ndiaye le portier sénégalais et d’Emereev une autre perle russe qui apportera un peu plus de folie.

De l’expérience aussi (mais pas sur le sable) avec l’arrivée de José Maria Bakero (49 ans ! capitaine de la célèbre Dream Team de Johan Cruyff au Barça) qui a voulu se lancer un nouveau défi. Une ancienne étoile du football peut-elle apporter en Beach Soccer ? Ce n’est pas forcé mais cela devrait donner encore un peu plus de ferveur à ce match. Il y aura donc un match dans le match, un duel de senior : Benjamin - Bakero. Ainsi fort de leur troisième place obtenu l’année dernière, l’équipe Flamengo devra s’appuyer sur cette expérience pour contrer la fougue catalane mais aussi percer le rempart soviétique nommé Bukhlitskiy (Gant d’Or de la coupe du monde 2011).

Première affiche inédite en 3ème partie : São Paulo - Seattle Sounders

Beach Soccer - Mundial des Clubs : Showtime !
São Paulo et Seattle s’affronteront en début d’après midi dans un match qui devrait nous faire tourner la tête. Pas de super stars, pas de réelles armadas mais un niveau de jeu et une combativité qui laisse présager du spectacle. Une affiche inédite puisque les locaux du São Paulo n'étaient pas présents l'an dernier.

Même si elle ne possède pas de tauliers du Beach, l’équipe américaine des Seattle Sounders nous a montrée lors de l’édition précédente (demi-finaliste) qu’elle possédait des atouts à faire valoir. Francis Faberoff sera le mettre d’orchestre de cette équipe. Le capitaine de l’équipe nationale américaine, qui a remporté le Campeonato Brasileiro avec Corinthians, a beaucoup appris aux côtés de joueurs brésiliens tel que André, Anderson et même Mão. Un défenseur solide et expérimenté qui sera bien nécessaire pour faire face aux assauts d’autres brésiliens comme Rafinha et le petit prodige Adielson qui va certainement faire parler de lui. C

Car même si elle est nouvelle dans la compétition cette équipe de São Paulo n’est pas une novice des grands évènements. Et ce serait un pléonasme que de dire qu’une équipe brésilienne n’a pas d’expérience. Le berceau du Beach Soccer ne possède que des grosses équipes qui grouillent de talents. Les américains en sont bien conscients et compteront bien rivaliser avec l’aide de leur (peut être) futur étoile en la personne d’Ali Hassan Karim. Ce jeune Emirati s’est vu décerné, en avril dernier, le titre de MVP de l’Émirats Arabes Unis Beach Soccer League avec son club Al Nasr. Un joueur en pleine bourre dans un tournoi aussi relevé est une réelle aubaine quand l’objectif est de devenir le meilleur. Il y a moyen de passer un beau moment avec ses deux équipes.

Les Emirats font leur entrée face aux ogres russes

En clôture de cette première journée nous finirons avec la découverte de Al Ahli face a la « Locomotiv » russe de Moscou. Pour le dessert de l’inconnu ou plutôt du méconnu. Nous n’allons pas nous attarder sur cette équipe russe qui regroupe un noyau dur de la séléction nationale sacrée Championne du Monde en Italie l'été dernier. Cette équipe sera sans aucun doute bien organisée et très difficile à manœuvrer. Le prodige russe Leonov sera bien entendu la valeur à suivre tout au long du match et de la compétition. Frappera-t-il les esprits dès son entrée dans la compétition face au petit nouveau Al-Ahli (UAE) ?

Attention à ne pas prendre cette équipe de haut. Elle peut paraître encore fragile de part sa récente éclosion, mais son titre obtenu en avril dernier lors de l’EAU Beach Soccer League nous remet directement les idées en place. Ce club est rentré dans l’élite avec appétit et gourmandise au point de vouloir faire plus que bonne figure lors de cette deuxième édition du Mundialito. L’incertitude résidera au niveau du noyau dur de l’équipe. En effet si on regarde sa composition il y a un mois il y a de quoi être sur la retenue :

Les leaders qui ont ramenées le titre : la superstar portugaise Madjer, son compatriote Rui Coimbra, le dynamique Suisse Stephan Meier et l’iranien Hussain, les internationaux de l’UAE Abbas Moosa et Qambar Mohamed ont quasiment disparu du groupe. Seuls les deux derniers sont présents et devront se servir de leur récente performance pour continuer l’ascension du club dans la haute sphère du Beach Soccer mondial. Si la machine soviétique joue son rôle, cette équipe d’Al Ahli devra se mettre au diapason si elle compte exister dans ce Mundialito. Ce match qui est peut être le moins attendu ne sera certainement pas le moins passionnant.

Vivement demain !
Les Beach Soccer Babes seront bien entendu encore de la fête ! Crédit photo : BSW
Les Beach Soccer Babes seront bien entendu encore de la fête ! Crédit photo : BSW

Les groupes

Groupe A :

Vasco da Gama (BRA) - Santos FC (BRA) - Milan AC (ITA) - Boca Juniors (ARG)

Groupe B :

Flamengo (BRA) - Sao Paulo (BRA) - FC Barcelona (ESP) - Seattle Sounders (USA)

Groupe C :

Corinthians (BRA) - Sporting Clube Portugal (POR) - Lokomotiv Moscou (RUS) - Al-Ahli (EAU)

Le calendrier des matches

Beach Soccer - Mundial des Clubs : Showtime !
Samedi 12 mai

10h15 (Heure locale, 15H15 heure française) : Sporting Portugal vs. Corinthians
11h45 : Flamengo vs. Barcelona
13h00 : São Paulo vs. Seattle Sounders
14h15 : Al-Ahli vs. Lokomotiv

Dimanche 13 mai

10h45 : Sporting Portugal vs. Lokomotiv
12h00 : Vasco vs. Santos
13h15 : Corinthians vs. Al-Ahli
14h30 : Milan vs. Boca Juniors

Lundi 14 mai

15h15 : Barcelona vs. São Paulo
16h30 : Boca Juniors vs. Vasco
17h45 : Flamengo vs. Seattle Sounders
19h00 : Santos vs. Milan

Mardi 15 mai

12h30 : Barcelona vs. Seattle Sounders
13h45 : Vasco vs. Milan
15h15 : Corinthians vs. Lokomotiv
16h30 : Santos vs. Boca Juniors
17h45 : Sporting Portugal vs. Al-Ahli
19h00 : Flamengo vs. São Paulo

Mercredi 16 mai

13h30 : 1er Quart de Final
15h00 : 2nd Quart de Final
16h15 : 3ème Quart de Final
17h30 : 4ème Quart de Final

Jeudi 17 mai

Journée de repos

Vendredi 18 mai

17h30 : 1ère Demie Finale
19h15 : 2nde Demi-Finale

Samedi 19 mai

8h45 : Match pour la 3ème place
10h15 (15h15 heure française) : FINALE

Palmarès 2011

Qui pour succèder au Vasco de Gama, Champion du Monde 2011 ? Credit Photo : J.Pires
Qui pour succèder au Vasco de Gama, Champion du Monde 2011 ? Credit Photo : J.Pires
Champion du Monde des Clubs : Vasco de Gama (BRA)

Finaliste : Sporting Club du Portugal

Résultat de la Finale : Vasco de Gama - Sporting Portugal : 4 - 2

3ème : Flamengo (BRA)

4ème : Lokomotiv Moscow (RUS)

Résultat du match pour la 3ème place : Flamengo - Locomotiv Moscou : 5 - 4

La finale vu par Number5 ici

Meilleur joueur : Pampero (Vasco de Gama)

Meilleur Gardien: Graça (Sporting Club Portugal)

Meilleur buteur : André (Flamengo) : 16 buts

Tous les résultats de l'édtion 2011 du Mondial des clubs ici

Les photos des équipes 2011 ici

Beach Soccer - Mundial des Clubs : Showtime !




Recevez la Newsletter Sport & Business Number5.fr
















google-site-verification: google9ae31d9d6090be38.html