Beach Soccer - Entretien Exclusif Number5 : Terry Bowes (Angleterre) : "Nous qualifier pour la Coupe du Monde"


Par redaction@number5.fr le Mercredi 30 Janvier 2013


Toujours présents dans le championnat européen de l'EBSL depuis 2001 ceux qui se proclament fondateur du sport de ballon le plus populaire au Monde sont bien à la peine sur le sable. Pour tenter de remédier à ce trop plein d'absence, les instances anglaises mettent les moyens nécessaires pour le développement du Beach Soccer sur le territoire national. Une densification de tournois dans les quatre coins du pays et des installations spécifiques à la pratique qui devraient permettre de découvrir les nouvelles perles de la discipline et pourquoi pas amener l'équipe nationale d'Angleterre dans l'élite du Beach Soccer européen. Number5 est allé chercher pour vous les éléments permettant de comprendre la situation du Beach Soccer au pays des Three Lions.


L'équipe nationale à Moscou pour le tournoi de qualification à la FIFA World Cup 2013 : David Jones, Terry Bowes, Steve Black, Rob Love, Jamie O'Rourke, Will Partington, Carl Dixon, Mitch Day, Gary Funnell, Sam Webb, Dean Blake, Perry Northeast - Crédit photo :beachsoccer.uk
L'équipe nationale à Moscou pour le tournoi de qualification à la FIFA World Cup 2013 : David Jones, Terry Bowes, Steve Black, Rob Love, Jamie O'Rourke, Will Partington, Carl Dixon, Mitch Day, Gary Funnell, Sam Webb, Dean Blake, Perry Northeast - Crédit photo :beachsoccer.uk
Nous sommes au début de l'année 1995 et alors que les brésiliens viennent de décrocher leur 4e étoile mondiale, ces derniers remettent le couvert sur leur terre pour la première édition du championnat du monde de Beach Soccer. Sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, 8 nations répondent à l'invitation sud- américaine. Cette compétition est le point de départ d' une campagne de développement mondiale et nationale d'une discipline alliant passion et spectacle. Parmi les équipes participantes nous trouvons...l'Angleterre !

Un bilan satisfaisant avec une victoire face à l'Argentine 3-2 pour son premier match officiel et une place sur la 3e marche du podium à la fin du tournoi . Des résultats laissant espérer un avenir serein au Beach Soccer anglais. Cela est-il aussi simple ? Non, bien évidemment, tout n'est pas mathématique. Pour voir une pratique se développer, elle doit être suivie par des déblocages budgétaires importants avec notamment une prise de conscience au niveau national. En Angleterre il y a encore des choses à faire mais la voie semble aujourd'hui toute tracée.

Lorsqu'en 1998 tous les promoteurs du Beach Soccer européen se réunissent pour créer l'Euro Pro Beach Soccer League (EPBSL), rebaptisé Euro Beach Soccer League (EBSL) par la suite, avec pour réel volonté de développer et professionnaliser la discipline sur le vieux continent, tout le monde s'attend à la retrouver !!! Mais l'Angleterre n'est pas au rendez-vous. Nous n'avons pas de véritable explication mais l'hypothèse financière reste présente. Mais qu'importe, la nation viendra 3 ans plus tard se faire pardonner de cette absence en participant à l'édition 2001 et en accueillant la première étape du groupe A sur ses installations du Hyde Park à Londres.

Avec l'aide de PFA et Octagon Sports Company, qui l'aide dans sa gestion et son organisation, elle rend un bilan de 7 défaites pour une seule victoire face à la Suisse (Championne d'Europe 2012), et termine 3e du groupe bien loin derrière l'Espagne et la France.

" Il y avait un écart de niveau certain" avoue Terry Bowes, qui fut l'un des joueurs porteur de la discipline en Angleterre. L'année suivante Octagon Sports Company poursuit seul le développement et permet à l'Angleterre d'accroître son expérience (4 victoires et 8 défaites). En 2003 et 2004 aucune victoire à se mettre sous la dent. Les quatre premières années sont difficiles et pour continuer à exister dans le paysage de cette discipline très prenante financièrement, il va falloir véritablement changer de stratégie.

Tony Kerr lors de la finale de Promotion en 2010 à Marseille - Crédit photo : beachsoccer.com
Tony Kerr lors de la finale de Promotion en 2010 à Marseille - Crédit photo : beachsoccer.com
Et c'est en 2005 sous l'impulsion de son nouveau président, John Hawkins, que la situation du Beach Soccer anglais va prendre une tout autre dimension. La saveur des succès face à la Grèce, la Pologne et la Hongrie viennent adoucir les papilles britanniques. L'engouement pour la pratique se fait de plus en plus sentir sur l'île. Alors en 2008 la décision est prise de lancer The Nuts Beach Soccer Tour : c'est le premier championnat de Beach Soccer qui est joué un peu partout dans le pays. Les équipes qui participent à cette nouvelle compétition nationale sont réparties dans deux ligues : celle de l'Ile de Wight avec The Bee's, Wight Stripes, Sandown Sociedad, Shanklin Sharks, WKR Santos, Ryde Sports, BSC Galaxy and Solent Santos, et dans la ligue de Jersey nous retrouvons PPS (The Power), Beach Ballers, Sandstorm FC, The Fantasie, Jersey Flamingos, Jersey Shore and The Cobras.

Terry Bowes se souvient que c'est "The Bee's de l'île de Wight qui ont battu mon équipe Les Knights de London en finale ". Quatre années après, le Beach Soccer est bien présent en Angleterre avec des tournois qui se déroulent entre les mois de Mai et Août. Cependant les lieux de pratique sont encore trop minimes. Et pour ce faire une nouvelle dynamique est engagés l'été dernier. Poole, dans le Dorset, a été configuré pour démarrer une nouvelle ligue de Beach Soccer.

Mauvaise concordance des plannings !!!! A cause des Jeux olympiques son lancement a du être repoussé, mais qu'importe ce n'est que partie remise.

Le Beach Soccer féminin fait parti du plan de développement de la discipline - Crédit photo: beachsoccer.com
Le Beach Soccer féminin fait parti du plan de développement de la discipline - Crédit photo: beachsoccer.com
En effet récemment il a été rendu officiel l'engagement du Championnat Anglais de Beach Soccer dirigé par David Jones (nouvel entraineur de l'équipe nationale) et soutenu financièrement par Promotions Beach Ltd (BP) pour les 5 prochaines années.

Une véritable aubaine qu'est ce partenariat visant à développer à la fois des championnats régionaux et nationaux, ce qui entrainera dans la logique des choses plus de légitimité à la discipline au niveau national et plus d'armes pour faire valoir ses droits et être reconnue.

Il y aura " davantage d'équipes engagées, des tournois de jeunes mais aussi des rencontres féminines (Angleterre Ladies Beach Soccer équipe a été formée en 2012)." nous précise Terry Bowes. Un engagement total pour un développement totalement réussit. "Afin d'élever le niveau de l'équipe nationale, il était essentiel de former un tournoi de championnat national dès maintenant" précisait David Jones sur le site de la BSWW. "Il y a chaque année toujours plus de joueurs qui se passionnent pour le Beach Soccer, mais nous ne sommes encore qu'à gratter à la pointe de l'iceberg ". Ce championnat national cherchera à satisfaire une demande de plus en plus accrue. "Avec plus de gens impliqués dans le sport, cela renforcement la concurrence et donc le niveau de l'équipe nationale. Ceci acquis ce ne sera pas illogique d'aspirer à une très prochaine qualification à une coupe du monde de Beach Soccer".

La mise en place d'un championnat national régulier et une bonne chose mais il faut également avoir les infrastructures suffisantes pour pouvoir répondre à la hausse attendue du nombres de pratiquants. Actuellement le pays dispose de 3 zones réservées à la pratique : deux terrains ont été implantés sur la plage de Poole dans le Dorset, qui est le lieu d'entraînement actuel de l'équipe nationale. Un autre sur l'Appley Beach de Ryde sur l'île de Wight et un dernier à Jersey. Le pays aura très certainement la chance de pouvoir surfer sur l'apport des Jeux Olympiques. En effet un grand nombre d'installations nouvelles de sable ont augmenté en raison des JO et les responsables du Beach Soccer anglais espèrent qu'elles pourront être à l'avenir utilisées pour leur pratique. Pour le moment leur utilisation est réservée au Beach Volley par lequel les installations ont été financés. Mais ce potentiel n'est pas suffisant nous glisse discrètement Terry Bowes : "Il est nécessaire de disposer d'une installation couverte ou au moins un lieu d'entraînement à l'intérieur des terres en raison de la météo, cela aiderait l'équipe nationale, mais aussi le développement de Beach Soccer au niveau des jeunes".
Avec tous les moyens mis en œuvre le Beach Soccer ne peut que poursuivre sa marche de progression sur le sable anglais.

Mitch Day est le joueur le plus expérimenté de la sélection anglaise - Crédit photo: beachsoccer.uk
Mitch Day est le joueur le plus expérimenté de la sélection anglaise - Crédit photo: beachsoccer.uk
Les premières répercussions du travail entrepris dans le développement de la discipline se sont fait sentir en 2009. Lors du tournoi qualificatif à la coupe du monde de la FIFA l'Angleterre passe le premier tour. Dans un groupe de trois avec la Russie et Andorre, les anglais montrent un visage intéressant. Une victoire 3-2 face aux andorrans et une défaite 7-4 face à la Russie dont il n'ont pas à rougir quand on connait les résultats de cette nation dans les années qui ont suivies. Durant la saison 2010 l'équipe nationale parvient a atteindre la finale de promotion. Le rêve de prétendre à une accession à la division A, l'élite du Beach Soccer européen, est alors permis. Le miracle n'ayant pas eu lieu : une défaite face à la France (10-4) et une autre face la Hongrie (5-3), les progrès sont bien présents. "Nous essayons d'améliorer les choses tout le temps, nous sommes maintenant plus professionnel dans tous les sens, nous savons comment nous comporter sur le terrain en fonction des adversaires, notre préparation est plus précise, et notre jeu plus approprié à la surface sablée" nous affirme Terry Bowes.

Tout ceci est intéressant mais les résultats décevant des deux dernières saisons nous prouvent qu'il y a encore un manque. Ce dernier semble être un soutien de taille pour passer un véritable cap : celui de la fédération anglaise de football. Il est vrai que la FA laisse l'équipe nationale de Beach Soccer porter la tunique nationale, mais cela reste symbolique puisqu' elle n'apporte aucun financement au développement de la discipline. Tous les joueurs sont des amateurs et pratiquent le Beach Soccer avec passion. Le seul élément qui sort du lot c'est le capitaine Mitch Day qui a joué dans la Swiss Suzuki League cet été avec les Grasshoppers de Zurich et qui a également foulé le sable aux Etats-Unis et dans la Serie A italienne. Afin de pouvoir grandir et rivaliser avec les plus grandes nations, l'Angleterre a besoin de plus de personnes qui ont cette expertise. " Nous essayons de nous rapprocher des clubs professionnels mais les calendriers de chacun ne sont pas véritablement compatible. Portsmouth FC ou Notts County, pensionnaires de League One, pourraient être intéressé ce qui serait une vitrine intéressante".

Nous remarquons que même s'il n'y a rien de fait et que les haute instances sportives ne suivent pas plus que ça, les responsables ne restent pas inactif dans le domaine. Des discussions sont en cours et ils feront tout dans le but d'offrir au Beach Soccer anglais la reconnaissance qu'il mérite.

Nous avons désormais une vision plus nette de la situation du Beach Soccer chez votre voisin anglais, ou plutôt sur leur avenir. " J'espère que le championnat national pourra donner cette plate-forme pour demeurer plus compétitif " nous confesse Terry Bowes. "C'est l'objectif principal " précise David Jones. " Ensuite il faudra s'attacher à améliorer le niveau de l'équipe nationale, ce qui est incontournable si nous voulons jouer dans la division A de la ligue européenne et nous qualifier pour une Coupe du monde ".

Les moyens engagés vont-ils être suffisant pour permettre à l'Angleterre de devenir une place forte du Beach Soccer européen ? La réponse se fera sur le sable.

Pour la saison 2013 l'équipe sera engagée en division B face notamment à la France, mais une seule équipe pourra accéder à la division A.

Nous leur souhaitons bonne chance !!!
 

Beach Soccer - Entretien Exclusif Number5 : Terry Bowes (Angleterre) : "Nous qualifier pour la Coupe du Monde"
Les dates clés :

1995 Premier match officiel lors de coupe du monde de Beach Soccer : défaite face à l'Argentine 3-2
2001 Participation à l'EBSL. L'Angleterre organise une étape à Londres. Elle termine 6e sur 8 nations à la fin de la saison.
2005 John Hawkins réorganise le Beach Soccer anglais
2008 Création du premier championnat national anglais : The Nuts Beach Soccer Tour.
2010 L'Angleterre accède à sa première Finale de Promotion.
2013 Officialisation d'un partenariat entre Promotions Beach Ltd (BP) et English Beach Soccer (EBS) jusqu'en 2018



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Juin 2015 - 09:00 Les dates du Beach Soccer Tour FFF 2015



Recevez la Newsletter Sport & Business Number5.fr
















google-site-verification: google9ae31d9d6090be38.html