Beach Soccer - EBSL 2013 : La succession suisse est ouverte


Par Stan Skavelicz le Mercredi 22 Mai 2013


L'Euro Beach Soccer League (Championnat d'Europe des Nations de Beach) débute ce vendredi 24 mai en Ukraine. La Suisse, sacrée en août dernier tentera de conserver son titre dans une épreuve qui regroupera 12 nations cette saison. Parmi elles, l'ogre russe (Double Champion du Monde en titre) et les trois autres nations européennes qualifiées pour la Coupe du Monde qui se déroulera à Tahïti en septembre prochain : L'Espagne, les Pays-Bas et l'Ukraine


Beach Soccer - EBSL 2013 : La succession suisse est ouverte
Compétition phare du Beach Soccer Européen, l'Euro Beach Soccer League (EBSL) lance la première étape de ses six étapes ce vendredi 24 mai à Kiev (Ukraine). Avec en ligne de mire, la réponse à cette question : Qui pour succèder à la Suisse au palmarès 2013 ?

Pour cette nouvelle saison, son organisateur, la Beach Soccer Worldwide (BSWW), a restructuré l'épreuve afin quelle soit plus cohérente avec le développement de la discipline et le niveau des équipes engagées.

Ainsi, la Divison A (l'Elite Européenne) s'est étoffée en passant de 8 à 12 équipes. Et toutes les équipes de l'élite se rencontreront, mettant ainsi fin à une ancienne formule désiquilibrée qui voyait parfois certaines nations ne jamais rencontrer les plus fortes d'entre elles( la France avait par exemple, joué deux fois contre la Russie (Championne du Monde) en 2012 alors que d'autres pays ne les ont pas joué une seule fois)

Cette nouvelle organisation a fait le bonheur de l'équipe de France cet hiver. La France reléguée en Division B à l'issue de la saison dernière du fait d'une 11ème place au classement, s'est finallement vu repêchée en Division A.

Le groupe France aura néanmoins encore fort à faire cette saison pour se maintenir parmi l'élite. La Suisse (Championne d'Europe en titre), la Russie (Double Champion du Monde en titre), les Pays-Bas (revélation des dernières qualifications européennes pour la Coupe du Monde 2013), l'Ukraine (nouveau promu en division A et qualifié pour le mondial tahïtien), la toujours redoutable Espagne (Vainqueur du tournoi qualificatif zone Europe pour la CDM), la solide Italie ou le toujours placés portuguais seront notamment sur la route des français.

Stéphane François qui nous avait annoncé vouloir "élargir le groupe" cet hivers, lancera pour l'occasion, sa nouvelle sélection dans le grand bain des compétitions officielles internationales. Le maintien en groupe A restera l'objectif numéro 1 de la sélection cette saison.

L'équipe de France reste sur trois défaites enregistrées dans le cadre de confrontations "amicales" face aux Tiki Toa Tahïtiens au mois de février, devra se montrer prête d'entrée afin de ne pas se mettre en difficulté dès les premières oppositions.

La première étape Ukrainienne donnera ainsi le ton de l'aventure des bleus dans cet EBSL 2013. Même si la Suisse reste encore un niveau au dessus, les co-équipiers de Michaël Pagis, auront ici l'occasion de s'étalonner face à deux autres équipes, à priori, à leur portée : L'Ukraine, la Pologne. Un rendez-vous à bien négocier donc avant de recevoir la 3ème étape (La France est exempte de la 2ètape).

Car, fait exceptionnel cette saison, les bleus évoluront à domicile, à Valence (26) du 21 au 23 mai prochain dans le cadre de la troisième étape de l'épreuve. Un bon pretexte pour venir passer week-end dans la Drôme d'autant plus que cette étape verra la France opposée à trois autres belles nations de Beach Soccer : La Suisse, l'Espagne et le Portugal !

Bref, avec des équipes en phase de préparation pour la prochaine Coupe du Monde Tahïtienne, des nouveaux venus qui veulent bousculer la hierarchie et des équipes en phase de reconstruction désireuse de retrouver leur lustre d'antant, cet EBSL 2013 promet encore un beau suspens et de belles parties de Beach !

Les six étapes de l'EBSL 2013

La Suisse sacrée l'an dernier, remet son titre en jeu Crédit photo : Beachsoccer.ch
La Suisse sacrée l'an dernier, remet son titre en jeu Crédit photo : Beachsoccer.ch

1ère étape : Du 24 au 26 mai 2013 à Kiev (Ukraine)

Division A: Suisse, Pologne, Ukraine et France

Vendredi 24 mai - Division A
Suisse - Pologne
France - Ukraine

Samedi 25 mai - Division A
Suisse - France
Ukraine - Pologne

Dimanche 26 mai - Division A
Pologne - France
Ukraine - Suisse


2nde étape : Du 14 au 16 juin 2013 à Terracina (Italie)

Division A : Groupe 1: Italie, Roumanie, Ukraine et Pays-Bas
Division A : Groupe 2: Russie, Portugal, Biélorussie et Allemagne
Division B: Azerbaïdjan, Hongrie, Turquie et Israël

3ème étape du 21 au 23 juin 2013 à Valence (France)

Division A: Suisse, Portugal, Espagne et France
Division B: République Tchèque, Angleterre, Andorre et Moldavie

4ème étape : Du 19 au 21 juillet à La Hague (Pays-Bas)

Division A : Italie, Pologne, Biélorussie et Pays-Bas
Division B : Estonie, Grèce, Norvège et Bulgarie

5ème étape: Du 2 au 4 août 2013 à Moscou (Russie)

Division A : Russie, Romanie, Espagne et Allemagne

EBSL Super Finale 2013 : Du 8 au 11 août 2013 à Torredembarra (Espagne)

Superfinale : Les 8 meilleures équipes au classement de Division A
Finale de Promotion: L'équipe la plus mal classée de Division A + les 7 meilleures équipes de Division B

Beach Soccer - EBSL 2013 : La succession suisse est ouverte

Le palmarès

EBSL 2012

Champion d'Europe 2012 : Suisse - Finaliste : Russie - 3ème : Italie - 4ème: Romanie - 5ème: Portugal

Les équipes titrées depuis 1998

Espagne : 1999, 2000, 2001, 2003, 2006
Portugal : 2002, 2007, 2008, 2010
Russie : 2009, 2011
Allemagne : 1998
France : 2004
Italie : 2005
Suisse : 2012

Beach Soccer - EBSL 2013 : La succession suisse est ouverte

L'Equipe de France pour l'EBSL 2013

Gardiens : Denis Fort, Robin Gasset Joueurs de champ : Jonathan Herry, Julien Soares, Sébastien Sansoni, Anthony Fayos, Jérémy Basquaise, Stéphane François, Mickaël Pagis, Johan Soares, Jérémy Bru, Grégory Iborra Encadrement : PORCU Alain : Chef de délégation, CANTONA Joël : Manager, FRANCOIS Stéphane : Entraîneur-Sélectionneur, PILARD Stéphane : Entraîneur-adjoint, SORIN Grégoire : Entraîneur-adjoint, VENTRE Corentin : Kinésithérapeute




Recevez la Newsletter Sport & Business Number5.fr
















google-site-verification: google9ae31d9d6090be38.html